L'âme de violons

L’âme est une petite pièce de bois à l’intérieur d’un violon sans laquelle le meilleur des Stradivarius serait un abominable crincrin.

 

L’archet dans un bond gracieux
Danse et court sur la chanterelle.
Sur un rythme délicieux
Chante forlane et tarentelle,
Bourrée, gavotte ou saltarelle.
Tournez, volez, brunes et blonds
Jolis garçons et demoiselles.
Âme enjouée des violons.

 

Hélas, des hommes envieux
Dans leur dénigrance cruelle
Vous jugent irréligieux,
Et vos quatre cordes rebelles
Chanteraient pour les infidèles
Et courtiseraient les démons.
Souffrez qu’ils ne vous ensorcellent !
Âme damnée des violons.

 

Et pourtant les chants glorieux
À changer de vie t’interpellent ;
Hymnes sereins et chœurs pieux
Exhortent à la vie nouvelle.
N’entends-tu pas comme ils t’appellent ?
Plaintes sourdes et sanglots longs
N’entends-tu pas leur voix si belle ?
Âme triste des violons.

 

Prince, oyez la ritournelle.
Dans les saints lieux entonneront
Une psalmodie éternelle.
Âme pure des violons.