Ballade sur la Gare de Mons

C’est le sommet de la culture
Pour cette année de gloire, allons
Il faut faire bonne figure
Et sauver la gare de Mons.
Pour le prestige, construisons
Au coeur vivant du Borinage
Pays de mines, de corons.
Il est temps, passons à l’ouvrage.

Pour accueillir chaque voiture,
Et bien attacher les wagons,
Bâtissons vite et sans murmure
La plus superbe station.
Montrons à tous que nous savons
Nous atteler avec courage,
Couler la fonte et le béton.
Il est temps, passons à l’ouvrage.

Il n’est de plus triste peinture
Qu’un tel chantier à l’abandon.
En contemplant cette structure
Un miracle nous attendons.
Nulle grâce et point de pardon.
Mais n’y voyez aucun outrage,
Dans dix ans nous commencerons.
Il est temps, passons à l’ouvrage.

Prince, pardonne aux compagnons
Passent les ans, vivent les âges,
Il demeure l’intention.
Il est temps, passons à l’ouvrage.