Ballade heptasyllabique

J’ai pris cette initiative
D’écrire en vers de sept pieds ;
C’est un nombre qui motive,
C’est un chiffre qui me sied,
Car sans contestation
Ce chant lui est dédié ;
Sept, c’est la perfection.

L’heptaphonie me ravive.
Écoutez, vous qui riez :
Pourquoi faut-il qu’on me prive
– Et qu’aussi vous vous gaussiez –
De ma prédilection.
Sois sept fois remercié !
Sept, c’est la perfection.

J’ai trouvé dans mes archives
sept fois ce nombre premier.
Que les prophètes l’écrivent :
Sept branches du chandelier,
Sept cris de la passion
Du Seigneur crucifié.
Sept, c’est la perfection.

Prince, nul ne peut nier :
Dans la Révélation
Sept anges sont conviés.
Sept, c’est la perfection.