Chanson d'esclaves, par Harry Belafonte

Un chant magnifique, qui exprime la souffrance des Noirs exploités dans les plantations.


J’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


Je travaille toute la nuit et bois du rhum.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

Je coupe la banane jusqu’au matin

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


Viens, monsieur le compteur, compter mes bananes.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

Viens, monsieur le compteur, compter mes bananes. (traduction incertaine)

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


C’est un régime de six pieds, sept pieds, huit pieds.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

C’est un régime de six pieds, sept pieds, huit pieds.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


Un beau régime, une banane mûre

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

Cachent la tarentule noire mortelle.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


Je soulève un régime de six pieds, sept pieds, huit pieds.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

Un régime de six pieds, sept pieds, huit pieds.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


Viens, monsieur le compteur, compter mes bananes.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

Viens, monsieur le compteur, compter mes bananes.

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.


J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.

J’appelle le jour, j’appelle le jour !

Le jour se lève et je veux rentrer chez moi.